Les Nébuleuses

Catalogue Sharpless

Le catalogue Sharpless est une liste de 313 régions HII (nébuleuses en émission), supposée être exhaustive au nord de la déclinaison -27° (il comprend également quelques nébuleuses situées au sud de cette déclinaison), pour les nébuleuses plus au sud, il y a le Catalogue de Gum. Une première version fut publiée en 1953 avec 142 objets (Sh1) par l’astronome américain Stewart Sharpless1 et la seconde (et dernière) version fut publiée en 1959 avec 313 objets

SH2-174 HA-O3-RGB

Les nébuleuses planétaires ne demeurent pas éternellement des anneaux de gaz. Avec le temps, elles finissent par se disperser dans l’espace. C’est ce qui est en train de se produire pour Sh2-174, dans la constellation de Céphée. Distante de 930 années-lumière, cette nébuleuse planétaire est l’une des plus anciennes connues. L’étoile qui en est à l’origine est aujourd’hui une naine blanche qui a dérivé loin du centre du nuage gazeux.

https://www.cieletespace.fr/actualites/vestige-de-nebuleuse-planetaire


IC410 HA-RGB

IC410 en HA


IC 410, aussi nommée la nébuleuse du Têtard, est une nébuleuse en émission située à environ 12 000 années-lumière de la Terre dans la constellation du Cocher. La nébuleuse contient en son cœur l’amas ouvert NGC 1893


M42 SHO-RGB


La nébuleuse d’Orion, également connue sous le matricule de M42 ou NGC 1976, est un nuage diffus qui brille en émission et en réflexion au cœur de la constellation du même nom. C’est la nébuleuse la plus intense visible à l’œil nu depuis l’hémisphère nord, de nuit et en l’absence de pollution lumineuse


IC434

Elle est facilement reconnaissable par la forme en tête de cheval qui lui a donné son nom et qui se découpe dans la nébuleuse. En effet, derrière la nébuleuse se trouve de l’hydrogène qui, ionisé par l’étoile brillante proche Sigma Orionis, donne une couleur rouge. L’obscurité de la tête de cheval est causée par la présence d’un nuage dense de gaz et de poussière. Cette dernière absorbe fortement le rayonnement visible émis par le gaz ionisé d’arrière-plan (rouge sur la photo).

À la base de la tête, on trouve de jeunes étoiles en cours de formation.

Elle fait partie d’un grand nuage moléculaire sombre qui est aussi connu sous le nom de Barnard 33. La luminosité rougeâtre qui l’environne provient de l’hydrogène ionisé par la proche étoile σ Orionis, qui est située à l’arrière de la Nébuleuse de la Tête de cheval.



LDN1622

LDN 1622 se trouve près du plan de notre Galaxie, la Voie Lactée, à proximité apparente immédiate de la boucle de Barnard, un vaste nuage environnant le riche complexe de nébuleuses par émission situé dans l’épée et le baudrier d’Orion. Mais on pense que la poussière de LDN 1622 se trouve en réalité beaucoup plus proche de nous que les plus célèbres nébuleuses d’Orion. Elle n’est peut-être pas plus éloignée que 500 années-lumière.


IC1805

IC 1805, surnommée la nébuleuse du Cœur, est une nébuleuse en émission située à environ 6 500 année-lumière dans la constellation de Cassiopée. Elle couvre un champ d’environ 60 minutes d’arc, ce qui correspond approximativement à 200 années-lumière.


SH2-155

Sh2-155 (aussi appelée Sharpless 155 ou S155 ) est une nébuleuse diffuse de la constellation Céphée , à l’intérieur d’un complexe de nébuleuses plus large contenant émission, réflexion et nébulosité sombre. Il est largement connu sous le nom de nébuleuse des cavernes , bien que ce nom ait été appliqué plus tôt à Ced 201, une nébuleuse différente de Céphée. Sh2-155 est une région H II ionisée avec une activité continue de formation d’étoiles , à une distance estimée de 725 parsecs (2400 années-lumière) de la Terre.


Masters Concours S1 2018 AIP

IC2944 SHO-RGB

Acquisitions réalisées par l’association AIP (Astro Images Processing) et mises à la disposition de ses membres dans le cadre du concours de traitement de printemps 2018

Traitement SHO-RGB By Stephan Nicolas

En remote au Chili (Chilescope – www.chilescope.com)

Brutes traitées avec l’autorisation de l’association AIP (www.astro-images-processing.fr)

Remote acquisition from Chile (Chilescope – www.chilescope.com).

Raw files courtesy of AIP association (www.astro-images-processing.fr).

Chilescope (Remote)
Newton ASA 500mm f/3.6
ASA DDM85
CCD FLI Proline16803

Ha : 30x600s
OIII : 30x600s
SII : 29x600s
R : 10x300s
G : 10x300s
B : 10x300s

Pixinsight & PS6



NGC 2359

NGC 2359, aussi connue sous le nom de Casque de Thor, est une nébuleuse en émission située dans la constellation du Grand Chien, dans l’hémisphère nord3.

Cette nébuleuse est située à environ 10 000 à 15 0004 années-lumière de la Terre. L’étoile centrale, de type Wolf-Rayet, est une géante très chaude qui serait en fin de vie, traversant la brève période précédant une supernova.

Cette nébuleuse est en fait un bulle de gaz interstellaire soufflée et ionisée par le puissant vent solaire émis par la titanesque étoile qu’elle abrite.


NGC1499 SHO

6/12/2017

La nébuleuse Californie (également appelée NGC 1499) est une nébuleuse en émission située dans la constellation de Persée. Elle a été nommée ainsi car sa forme ressemble approximativement à celle de l’état de la Californie sur les photographies à longue pose.

D’une longueur d’environ 70 années-lumière, NGC 1499 se trouve à environ 1 500 années-lumière de la Terre, ce qui fait d’elle l’une des régions HII les plus proches du système solaire.
Cette nébuleuse, découverte par l’astronome américain Edward Emerson Barnard en 1885, est probablement illuminée par ξ Persei7, une étoile de la séquence principale de type spectral O7e. En raison de sa très faible magnitude surfacique, il est extrêmement difficile de l’observer visuellement, mais constitue une cible de choix pour les astrophotographes


NGC1999 HA-LRGB

17/12/2017

NGC 1999 est une nébuleuse par réflexion située à environ 1 500 années-lumière de la Terre1 dans la constellation d’Orion. Son gaz est excité par l’étoile variable V380.

 En son sein, se trouve la nébuleuse de la Cascade, un flux gazeux qui s’étend sur une dizaine d’années-lumière.

Constellation d’Orion.


NGC6960 Triangle de Pickering

25 novembre 2017

Photo du jour sur SKY&TELESCOPE

NGC 6960, également appelée nébuleuse du Balai de Sorcière, est une nébuleuse constituée de gaz ionisé et de poussière située à environ 1 400 années-lumière de la Terre dans la constellation du Cygne1,2. Elle constitue la portion des Dentelles du Cygne appelée Petite Dentelle.

Les Dentelles du Cygne forment un rémanent de supernova dont l’explosion remonterait à une dizaine de milliers d’années. Elles se situent dans la constellation du Cygne. Le nom normalisé de ce rémanent est SNR G074.0-08.6, qui est quelquefois également appelé boucle du Cygne, terme issu de la traduction littérale de son nom anglais (Cygnus Loop).

Cet objet est très vaste (une dizaine de degrés carrés) et très morcelé, notamment dans le domaine visible. Il n’a reçu que récemment une désignation qui s’applique à l’objet tout entier. On retrouve notamment les Dentelles du Cygne dans le catalogue Sharpless sous la désignation de Sh2-103.

On la connaît cependant mieux en tant que groupe de plusieurs parties brillantes grosso modo disposées en cercle :

  • La Grande Dentelle, la partie la plus brillante, se situe dans la région nord-est. Elle a la forme d’une virgule composée de filaments très fins s’étendant sur 1,2° suivant un axe NO-SE pour une largeur de l’ordre de dix minutes d’arc. Elle a été répertoriée par John Dreyer sous les désignations NGC 6992 (partie longiligne du nord-ouest), NGC 6995 (rebiquage au sud-est) et IC 1340 (extensions plus faibles de ce rebiquage).
  • La Petite Dentelle se situe à l’opposé de la grande, à 2,5° au sud-ouest de cette dernière. Elle présente la particularité d’effleurer visuellement une étoile visible à l’œil nu (magnitude 4,2), 52 Cygni, ce qui rend le pointage aisé pour l’astronome amateur. Au nord de cette étoile, la Petite Dentelle est constituée d’un filament comprenant deux brins principaux, s’étendant sur quasiment un demi-degré pour une largeur ne dépassant pas quatre minutes d’arc ; de l’autre côté de l’étoile, le filament s’évase en direction du sud-est autour de trois brins principaux (plus brillants au fur et à mesure que l’on s’éloigne vers l’ouest). Cette partie des Dentelles du Cygne est connue sous la désignation de NGC 6960 (elle n’en constitue en fait qu’une petite partie).
  • Le Triangle de Pickering se trouve quant à lui au nord-ouest de la nébuleuse. Comme son nom l’indique en partie, il s’agit d’un triangle filamenteux allongé en direction du sud sur environ 45 minutes d’arc (pour une base de 25′ de largeur). Il partage avec la Petite Dentelle la désignation de NGC 6960. Le Triangle de Pickering se prolonge par un long filament de plus de deux degrés de long.
  • Quelques nodosités isolées viennent compléter le tableau, toujours avec l’aspect filamenteux que l’on retrouve dans les parties précédentes. Citons notamment NGC 6974 et NGC 6979, un demi-degré au nord-est du Triangle de Pickering.

IC417

Le 14/11 au 22/11/2017

Photo du jour sur SKY&TELESCOPE

IC 417 est une nébuleuse d’émission qui est alimentée par des étoiles bleues chaudes et massives. Les nuages ​​de gaz bleutés en haut de l’image sont des lieux de formation d’étoiles nouvelles.

En bas de l’image NGC 1931 est une nébuleuse en émission située dans la constellation du Cocher. Cette nébuleuse est située dans le Grand Nuage de Magellan. Elle a été découverte par l’astronome germano-britannique William Herschel en 1793. Cette nébuleuse est une région d’émission HII


M42 SHO

Le 23/11/2017

Photo du jour dans SKY&TELESCOPE

La nébuleuse d’Orion, également connue sous le matricule de M42 ou NGC 1976, est un nuage diffus qui brille en émission et en réflexion au cœur de la constellation du même nom. C’est la nébuleuse la plus intense visible à l’œil nu, de nuit et en l’absence pollution lumineuse. Elle peut être aisément aperçue avec des jumelles. Sa structure occupe un pan de ciel de 66 × 60 minutes d’arc, quatre fois plus étendu que la pleine lune. Sa taille est d’environ 33 années-lumière de dimension. Cet objet correspond à la principale partie d’un nuage de gaz et de poussières beaucoup plus vaste encore : le nuage d’Orion s’étend sur près de la moitié de la constellation et il contient en plus la boucle de Barnard et la nébuleuse de la Tête de Cheval.


M78 L-RGB

17/11/2017

M78 est une nébuleuse par réflexion située dans Orion et découverte en 1780 par Pierre Méchain. C’est la nébuleuse diffuse la plus brillante d’un groupe de nébuleuses qui comprend NGC 2064 et NGC 2067

M78 est un nuage de poussière interstellaire qui brille par réflexion de la lumière des brillantes étoiles bleues (de type spectral B récent), et parmi elles la plus brillante, HD 38563A, suivie de peu par HD 38563B, toutes les deux de magnitude visuelle apparente +10. La nature de M78 en tant que nébuleuse par réflexion a été découverte par Vesto Slipher de l’observatoire Lowell en 1919 (Slipher 1919). À cette distance, M78 aurait une extension de presque 4 années-lumière.


IC434 HA-RGB

11/11/2017

IC 434 est une nébuleuse en émission dans la constellation d’Orion. 05ʰ 41ᵐ 2.4ˢ -02° 23′ 56″ Taille 60′ Magnitude 7,3 Grande nébuleuse en émission, qui contient la célèbre nébuleuse obscure de la Tête de Cheval.

IC434 est la nébuleuse émissive située derrière la nébuleuse sombre nommée Barnard 33 (B33) et juste en dessous d’Aniltak, très brillante, gênante pour la photographie et située la plus à l’est de la ceinture d’Orion.


NGC7822 SHO

31/10/2017

nébuleuse située à environ 3 000 années-lumière de la Terre, dans la constellation de Céphée2,3,4. D’une étendue de quelques dizaines d’années-lumière2, la région comprend les objets astronomiques Sharpless 171 et le jeune amas d’étoiles Berkeley 59 (pl).

La nébuleuse abrite également l’une des étoiles les plus chaudes situées à proximité du Soleil, BD+66 1673, un système binaire incluant une O5V d’une température de surface d’environ 45 000 kelvins et d’une luminosité d’environ 100 000 fois celles du Soleil


IC1848  SHO

10/10/2017

Photo du jour AAPOD2 le 12/03/2019

http://www.aapodx2.com/2019/20190312.html

IC 1848, également connue sous le nom de nébuleuse de l’Âme (Soul Nebula), est une nébuleuse en émission et un amas ouvert dans la constellation de Cassiopée. Ils peuvent être observés à l’aide d’instruments modestes et de jumelles


NGC 7635

7/10/2017

également connue sous le nom de nébuleuse de la Bulle, est une nébuleuse d’environ 10 années-lumière de diamètre située dans la constellation de Cassiopée. Elle est composée d’hydrogène ionisé, c’est une région HII
Située près de l’amas ouvert Messier 52, cette nébuleuse ressemble à une bulle. Elle est formée par le vent stellaire créé par l’étoile SAO 20575 (BD+60 2522) à une vitesse de plus de 1 700 km/s. Cette étoile, excentrée par rapport au nuage, est la plus brillante. Elle est très jeune (moins de 4 millions d’années), très chaude (environ 35 000 degrés) et massive (de 20 à 40 fois la masse solaire)3.

L’étoile n’est pas au centre car le nuage en expansion rencontre une région plus dense et plus froide sur un côté. Elle devrait exploser en supernova dans 10 à 20 millions d’années2.


SH2-187

15/10/2017

Sh2-187 est une région H II située sur le bord le plus à l’extérieur du bras Orion, entourée par la nébuleuse noire LDN 1317. La distance a été estimée à environ 4.700 années-lumière

La distance a été estimée par des études spectrophotométriques dans approximativement 1440 parsec (4700 années-lumière ), en observant les étoiles excitatrices du gaz de ceci et d’autres nuages ​​environnants; [5] sa position coïncide avec celle de la source 2MASS J 01230704 + 6151527. Le nuage appartient à un grand complexe moléculaire dont le centre est un jet moléculaire à grande vitesse, provenant d’une source de rayonnement infrarouge cataloguée comme S 187 IRS, située très près d’une autre source forte, IRAS. 01202 + 6133. La partie visible du nuage est entourée d’un vaste boîtier d’hydrogène neutre , identifiable à des longueurs d’ onde autres que le visible, dont la masse totale peut être estimée à environ 7600 M Son âge peut être estimé, cependant, autour de 100-200 000 ans.


IC1805 

16/10/2017

Starless


Situées dans le bras de Persée de notre Galaxie, la nébuleuse du Coeur (à droite) et celle de l’Ame (à gauche) sont deux nébuleuses brillantes, mais invisibles à l’oeil nu, dans une région de la Galaxie où l’on trouve beaucoup d’étoiles en formation. IC 1805 (la nébuleuse du Coeur) est parfois appelée ‘nébuleuse du Chien courant’ à cause de sa ressemblance avec un chien lorsqu’on la regarde au télescope. IC1848 (la nébuleuse de l’Ame) est également appelée nébuleuse du Foetus.

3 traitements différents 2 en SHO et sans étoiles méthode starless


SH2-129 et OU4

Photo du jour AAPOD² 19 August 2018

http://www.aapodx2.com/2018/20180819.jpg

http://www.aapodx2.com/2018/20180819.html

Sh2-129, également connue sous le nom de nébuleuse de la chauve-souris en vol (Flying Bat Nebula4), est une nébuleuse en émission de type région HII située à environ 1 300 années-lumière (al) de la Terre dans la constellation de Céphée.

On peut distinguer à travers la nébuleuse une autre nébuleuse, Ou4, située à une distance d’environ 2 300 al. Découverte par l’astronome amateur français Nicolas Outters.


SH2-157

19/08/2017

Sh2 -157 est une nébuleuse à émission faible mais d’une étendue remarquable visible dans la constellation de Cassiopée ; est situé sur le bras Perseus et est directement connecté avec la grande association OB Cassiopeia OB2 . La partie nord du nuage a une forme d’anneau due à l’action du vent stellaire de plusieurs étoiles géantes, tandis que le secteur sud est excité par la lumière radiante des étoiles du spectre O. [4]

À l’intérieur, il y a un groupe de très jeunes étoiles, représentant la dernière génération d’un processus de formation d’étoiles qui comprend le même Cas OB2 et le cluster ouvert NGC 7510


SH2-105 NGC6888

11/08/2017

Nébuleuse en émission située dans la constellation du Cygne, à environ 5 000 années-lumière.

Egalement appelée nébuleuse du Croissant, est une bulle cosmique d’environ 25 années-lumière de diamètre soufflée par les vents de sa brillante et massive étoile centrale.

L’étoile expulse son enveloppe externe sous la forme d’un puissant vent stellaire qui l’amène à perdre une masse équivalente à celle du Soleil tous les 10 000 ans


M16 Nébuleuse de l’aigle

14/07/2017

Photo du jour sur SKY&TELESCOPE

M16, situé à environ 1 719 pc de la Terre dans la queue du Serpent, est un amas ouvert d’étoiles enveloppé d’une nébuleuse : la nébuleuse de l’Aigle.

L’amas ouvert fut découvert par Jean-Philippe de Chéseaux en 1746, mais Charles Messier ne l’a ajouté dans son catalogue qu’en 1764, date à laquelle il découvrit aussi la nébulosité dans laquelle baigne l’amas. William et Caroline Herschel n’ayant probablement pas découvert immédiatement la double nature de cet objet, les catalogues anglo-saxons ont donné à l’amas ouvert la référence NGC 6611 et ce n’est qu’en 1908 que la nébuleuse reçut la référence IC 4703.

La première photographie de la nébuleuse, prise par E. E. Barnard, date de 1895. Plus récemment, les images acquises par le télescope spatial Hubble en 1995 montrent que la nébuleuse de l’Aigle est une pouponnière d’étoiles, en termes plus scientifiques une région HII ; ces images spectaculaires resteront parmi les plus médiatisées du télescope spatial et auront marqué le début d’une grande série.

ssss




Image du jour à AAPOD²

10 Septembre 2017

pour une ancienne version

https://www.aapodx2.com/2017/20170910.html

SH2-249 IC443

24/01/2017

IC 443, ou SNR G189.0+03.0, est un rémanent de supernova situé dans la constellation des Gémeaux. De taille angulaire importante (45 minutes d’arc, soit une fois et demi le diamètre apparent de la Lune), et assez lumineux tant en X qu’en radio, il fait partie des rémanents de supernova les plus étudiés, une des raisons étant qu’il représente un prototype de rémanent interagissant avec le milieu interstellaire environnant. Pour autant tant la distance que l’âge exact du rémanent ne sont pas connus. L’étude de l’expansion du rémanent en optique plaide pour une distance modérée (entre 0,7 et 1,5 kpc), mais son association probable avec la structure appelée S249 suggère une distance plus grande (1,5 à 2,0 kpc).

Dans un instrument d’astronomie amateur, IC 443 apparaît comme une grande et faible nébuleuse en émission, accompagnée par quelques étoiles jeunes. Il faut l’observer au 200 mm de préférence avec un filtre Type OIII et des GR faibles à moyen selon la transparence atmosphérique. Sa structure laisse entrevoir deux lobes asymétriques faiblement reliés l’un a l’autre, le plus lumineux étant légèrement plus compact. Cette apparence évoque la forme d’une méduse, d’où le nom traditionnel (peu usité) de Nébuleuse de la Méduse.

Elle se trouve sur le bord de la constellation, près de la limite avec Orion/Taureau, et dans la voie lactée près de l’étoile η Geminorum (Tejat Prior), de magnitude apparente 3,3.

Des lycéens, en exploitant des données de Chandra, ont découvert une étoile à neutrons dans les restes de la supernova IC 443.


Photo du jour à l’AAPOD2

Le 18/11/2017

https://www.aapodx2.com/2017/20171118.html

SH2-115 SH2-116

05/06/2017
Sh2-115 est une nébuleuse à faibles émissions cataloguée par S.Sharpless en 1959. Elle est située à Cygnus, à seulement 1 et 2 degrés au nord-ouest de Deneb, l’étoile la plus brillante de cette constellation.
Sh2-116 ou Abell 71 est la désignation du petit carré rond de nébulosité d’émission en haut à droite de Sh2-115. Il est également connu comme Sh2-116 et PK85 + 4.1. Cette dernière étant désignée comme une nébuleuse planétaire, mais plus récemment, elle a été décrite comme une petite parcelle de nébuleuse d’émission.


SH2-114 Flying Dragon Nébula

08/08/2017

Sh2-114 est une nébuleuse à émission visible faible dans la constellation des cygnes .

Il est situé dans la partie nord-est de la constellation à environ 2 ° dans la direction nord-ouest de l’ étoile τ Cygni ; le meilleur moment pour l’observation dans le ciel du soir tombe entre juillet et décembre et est grandement facilité pour les observateurs dans les régions de l’ hémisphère Nord .

Sh2-114 est un nuage bien étudié au-delà de son simple catalogage, de son aspect filamenteux et apparemment composé de multiples filaments incurvés superposés; a une forme semi-circulaire avec concave vers le sud et semble être, avec le nuage voisin Sh2-113 , une structure de bulles semblable à une supernova . Cependant, aucun reste de la supernova n’a jamais été décrit dans cette région.


NGC2239 SHO

Photo du jour sur l’AAPOD2 le 06/03/2019

http://www.aapodx2.com/2019/20190306.html

La nébuleuse de la Rosette, aussi connue comme Caldwell 49, est une vaste région HII située à quelque 4700 années-lumière du système solaire en direction de la constellation de la Licorne. Elle a été découverte par l’astronome américain Lewis Swift en 1865

Images:
HA: 55×900″ -10C bin 1×1
OIII: 56×900″ bin 1×1
SII: 56×900″ bin 1×1

Intégration: 42 Heures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *