L’observatoire

Voilà après beaucoup de temps à rêver et à regarder les autres construire leur observatoire, je me décide à fabriquer le mien.

(à la base je suis plombier mais bon)Pour commencer l’électricité et l’Ethernet
28 mètres de tranchée (pic et pioche à l’ancienne) heureusement j’ai un kiné au top et surtout un fils vraiment sympa.

petit stage de pelle et brouette ….

Délimitation de la dalle 4 mètres par 3.50 ,c’est bon pour les bras

même le trou du futur pilier est déjà creusé 1 x1x0.60 le fond attaqué au marteau piqueur …que de la roche (va pas bouger le pilier!!!)

mise en place du chainage et treillis soudé (Kit d’armatures pour piliers de portail) technique du tipi ….comme chez les Indiens… si si c’est écrit dans le manuel.

J’ai désaxé volontairement l’axe du pilier pour gagner de la place du côté droit de la dalle .

Bon ce n’est pas tout, mais vous allez me dire il manque quelque chose …. mais c’est bien sûr le mélange à béton et le ciment.

Je tiens à préciser, à partir de là, j’ai perdu mon fils (il avait surement mieux à faire et je le comprends) même pas peur 3m3 de sable, 1 brouette, 2 brouettes, 3brouettes, 4 brouettes + les sacs de ciment.

Bon plus de bras (pas de chocolat), j’ai arrêté de compter
ce n’est pas tout, mais c’est l’heure de l’apéro ( on est dans le sud quand même)
veuillez m’excuser pour ce bref moment de détente ( A++).



Après plusieurs pack de bières (j’ai pas de photos), mise en route de la bétonnière et coulage de la semelle du pilier ….

Petit coffrage 70x70x70 + ferraillage (erreur de calcul au niveau du treillis soudé ) pas grave, un coup de camion plus tard … Renforcé avec des fers à béton de 8.

Décoffrage de la base du pilier avec pose de polystyrène+sable autour pour éviter le contact avec la future dalle. A noter quelques cailloux pour que le béton enrobe bien les fers …

A partir de là, j’avais vraiment besoin d’un coup de main……

J’ai retrouvé un ami FIFOU (électricien, maçon et surtout poète à ses heures ) pour plus de 4heures de galère en plein cagnard…et oui aujourd’hui c’est coulage de dalle.

Bronzage dorsal assuré (heureusement il y a biafine) et ancienne danse indienne (la danse du béton pour que ça enrobe bien les fers, oui ce n’est pas pour appeler la pluie)

Ca fait du bien quand ça s’arrête ….

Un invité mystère vient me donner la main pour la pose de l’abri … bonnet lunette noir (je penche pour un tueur à la solde de la mafia italienne ) Le lendemain matin démoulage du gâteau (un grand moment). Enfin le travail reprend après le démoulage de la dalle (je sais, décoffrage, mais je préfère démoulage ) et plusieurs jour à arroser le gâteau pour éviter un séchage trop rapide (température 32° le jour et voir 6.4° le matin si si c’est arrivé ) en plein mois d’août…


l’abri de chez casto en bois Peli, Ep. 34 mm, 12,05 m² à l’époque en promo 900 euros

Et un jeune sauvageon descendu de sa ville  (Suresnes) . 

Au passage, petite technique pour redresser des planches légèrement voilées 2 serres joint, deux bouts de bois et on tape… on tape jusqu’à ce que ça rentre (au maillet bien sûr et avec une autre planche )

Ca avance bien non? Pour le départ, j’ai posé des lambourdes autoclave 3+ une bande de calandrite collée au propane sur le bois (pas prêt de pourrir le bois) vu que la dalle est légèrement plus grande que le chalet (en effet, personne chez casto n’était foutu de me donner les bonnes côtes de la dalle )


AHHHHHHHH ça y est!  je t’ai reconnu sans tes lunettes David alias Dagar (ça fait loin la Touraine) Pour l’ouverture du toit , roues à gorge de chez Leroy Merlin ,3 de chaque côtes montées à l’envers (pour gagner en hauteur ) sur des tasseaux de bois traité. Par contre, grosse erreur de ma part, d’un coté j’ai mis des lisses de placo doublé et de l’autre un fer rond de 16 avec platine soudé maison …..ben pour les essais c’était pas top ….un coup de camion et je suis allé chercher (bien plus tard ) des rails de portail pour roue à gorge de 16 ….Et un hommage à ma petite femme qui à traité et lasuré tout l’abri (gros gros boulot)

Petit moment de détente avec mon ami venu du froid (bonnet oblige ) avant la pose des lambris du toit ..

Pose du lambris de toit….

Petite vue intérieure, et là vous vous dites :  » et le pilier  »
Pour éviter de me casser la tête avec les hauteurs de platine, de pilier, de toit, j’ai décidé de le couler après (pas bête la guêpe)


Petit moment de détente au barrage du Verdon, elle n’ est pas belle notre région ??

Bon ce n’est pas tout, mais il reste du boulot … ..j’attaque les poutres qui vont servir à guider le toit …pour les faire tenir au sol, 2 morceaux de PVC 125 remplis de béton , 2 sabots et mortier chimique pour la fixation (après séchage bien sûr )

Ca commence à ressembler à quelque chose non ??

A noter, les renforts au niveau de la face avant du toit …et les jambes de force.

Depuis le commencement des travaux, j’ai remplacé les deux poutres trop petites pour supporter le poids du toit ….


Une vue intérieure des renforts pour que le toit n’embarque pas tout l’abri.

Renforts pour le toit et la porte

Et oui le toit fonctionne OUFFFFFFF avec 2 doigts et 2 sauvageons, ils ont confiance de rester dessous  .

Si l’avancement des travaux pouvait aller aussi vite que sur ce post …. début des travaux 19 juin 2016 et cette photo date du 21 août 2016 


Calcule de la hauteur du pilier….

Avant toute chose, mettre en place le setup pour pouvoir définir la hauteur du pilier.

Le toit s’ouvre bien sur la position park  sans toucher le setup.

j’en profite pour prendre la hauteur de la platine….

Évidemment, j’ai aussi profité pour shooter une galaxie pas trop connue.

Ce n’est pas tout mais j’ai un pilier à couler …. comme j’avais des tiges filetés de 8 j’en ai profité pour augmenter le ferraillage à l’intérieur du tube, et comme je suis plombier (y parait que c’est un beau métier ) j’ai choisi un PVC de 250 …la hauteur et de 112 cm

Surtout ne pas oublier l’élèc…  4 prises extérieures vont aller sur le pilier.

Et j’ai passé une gaine de 40 pour  l’Ethernet ou / et l’USB.

Coulage du béton dans le pilier, petit renfort en bois pour éviter que le pilier ne bouge avec le béton  pendant le coulage ,une brouette a suffit (moi qui pensais y passer des heures ). J’ai placé un morceau de polystyrène pour l’éléc à raz du trou ,ça évite que le béton coule dehors.

Après avoir trouvé le nord, je commence les percements pour installer les tiges filetées qui vont soutenir la platine fabriquée par skymeca.

Vraiment très pro,et surtout à l’écoute de leurs clients. 

J’ai fait un scellement chimique des tiges filetées Ø20.

La platine peut aussi recevoir une EQ8. ( le jour où je changerai de monture) 

Un petit coup de bombe sur le pilier… histoire qu’il ai la classe…

Et là, vous vous dites pourquoi il a mis plus de tiges filetées……

Ben oui, je me suis planté, j’avais installé la platine à l’envers (ce n’est pas une blague) et du coup j’ai du repercer.

Pas grave, ça fait juste un peu plus de boulot .

Aussitôt fini, aussitôt essayé (oui je sais, les câbles, les câbles)

Il reste encore beaucoup de boulot, le tableau électrique, le planché, la lasure intérieure….

La lasure intérieure enfin finie, la camera IP est posée, ce qui me permet de voir en direct le setup et de sécuriser l’ouverture du toit de l’observatoire .

Un copain de boulot m’a donné le plancher de sa terrasse .

J’ai acheté à Casto des lambourdes autoclave( classe 3) que je pose dans la foulée  avec des vis inox ..

Finition du planché …….


Ia Domotique 

Cocorico un IPXV4 et Français  Oooui Monsieur parfaitement …

En me renseignant sur la domotique et les observatoires :  L’IPX est une référence.

Bon ben il n’y a plus qu’ a

si j’y suis arrivé ( vous aussi ) avec un minimum de connaissances en éléc et quelques conseils …..

Pour les relais 12v, une adresse CONRAD ….


Avec l’ipx je commande la Allsky la camera intérieure ,le toit,l e pilier, l’ordinateur et ce week end, j’ai installé les cordons chauffants pour les rails de guidage du toit…l’hiver ça gèle .


l’ouverture du toit

Pour l’ouverture du toit, j’ai opté pour le moteur de portail  :AVIDSEN Kit de motorisation pour portail coulissant 12VDC 4mx400kg

J’ai donc installé la crémaillère à l’extérieur de l’observatoire et pour le coup comme ma dalle était plus grande que l’abri…

Pour l’instant, il fonctionne vraiment très bien, j’ai surtout des problèmes avec le changement de saison.

Le bois travaille vraiment beaucoup, il monte et descend entre l’été et hiver des écarts de plus de 4cm.

J’ai eu des blocages de toit, heureusement mon voisin est là et m’ a refermé le toit en mode manuel Merci Michel ….

… j’ai pu installer un renfort pour soutenir le poids du moteur …..

Fonctionnement du toit de l’observatoire ….

Cet été, la température n’était pas loin des 40° dans l’observatoire, aussi j’ai installé un petit moteur solaire pour soit aspirer soit refouler l’air dans l’abri…

Et dans le coin gauche de la photo, j’ai également installé une bouche de ventilation simple pour l’entrée d’air ….

On peux voir que j’ai aussi posé du polystyrène sous le toit pour éviter les grosses chaleurs dans l’abri. 

…avec un interrupteur pour pouvoir le stopper. Le seul inconvénient : il n’y a pas de batterie donc plus de soleil ni de moteur …  


En prévision d’un hiver froid, et un risque important de blocage d’ouverture de toit comme dit précédemment, j’ai décidé de poser des Câbles chauffants avec fonction antigel …

Voici la pose du premier câble…

Description

Câble chauffant par résistance prêt à être branché conformément à la norme DIN VDE 0253. Grâce à sa fonction antigel, le câble chauffant est idéal comme chauffage d’appoint. Il s’active automatiquement lorsque la température est inférieure à 5 °C et s’éteint lorsqu’elle atteint 8°C. Convient tout particulièrement pour le chauffage des terrariums, des couches de cultures, des serres, etc.

Je posterais des photos de l’installation, un des câbles que j’ai acheté sur le site Conrad ne fonctionne pas (j’ai renvoyé le câble et j’attends le nouveau, les frais sont pris en charge par le magasin).

L’hiver dernier, la température est descendue à -10 et fait gelé les rails qui guident les roues du toit. Aussi impossible de le refermer donc je préfère anticiper le problème…


Une chose importante pour l’ouverture du toit

Pour éviter un problème lors de l’ouverture du toit c’est à dire que celui ci ne vienne taper  le télescope,  j’ai posé une cellule photoélectrique qui empêche l’ouverture si le télescope n’est pas dans la position Park…

Et, j’ai adapté sur la CCD la plaque réfléchissante de la cellule qui permet de faire contacte et débloque le relais qui commande l’ouverture du toit.






Nicoastro© 2020 . Tous droits réservés.

ASTUCES FIXATIONS

Une petite astuce pour le passage et la fixation des câbles

j’ai trouvé ça..

100x Attache de Câble Voiture GPS Support Auto-Adhésif – LIVRAISON GRATUITE!  sur Amazon 6.99euros

Par contre il faut acheter les rislans…

ça tiens vraiment très fort et ça n’abime pas le tube

Démontage ,graissage et réglages de l’AZEQ6 GT Sky-Watcher

Pour beaucoup d’entre nous l’astrophotographie demande du temps ,de l’argent et une grande dose de patience .

Et pour garder en bonne état notre setup qui est mis à rude épreuve à cause du climat « neige ,forte chaleur, humidité etc.. »

je vous fait un petit tuto sur le démontage de l’AZEQ6 GT ,vous pouvez cliquer sur les photos pour agrandir

« Je ne peux être tenu pour responsable de toutes détériorations de votre monture « encore heureux  » donc pour toutes personnes ayant les mains palmées ou deux mains gauche S’ABSTENIR ……. »

Table d’opération de la monture

1er étape

Dépose de la plaque côté connectique de l’AZ ,il y à 4 vis à démonter pour soulever la plaque  …pour l’instant c’est simple non?


Sur les images 1 2 et 3 ,vous pouvez voir les différentes connectiques .

penser à bien repérer les câbles des moteur AD et DEC ,pour éviter une inversion sur la carte électronique .

Personnellement j’ai mis du scotch ,et vous pouvez prendre des photos pour éviter les doutes lors du remontage .

Sur l’image 4  on peux voir les câbles des encodeurs ,et de la led qui permet l’éclairage du viseur polaire .

certaines connectiques sont déjà repérées par des couleurs ,sinon ne pas hésiter à les scotcher et à les marquer .

à ce stade vous avez réussi à démonter la carte électronique 


2eme étape

Démontage de la tête de la monture .

Sur la photos 1 et 2 ,vous pouvez voir des trous ,c’est la qu’il faut dévisser les vis BTR ou « 6 pans  » pour pouvoir démonter la tête photos 3 et 4

cela va vous permettre de sortir la barre de contrepoids (il faut penser à enlever les poids avant quand même 😉  ) photos 5,6 et 7


Étape 3

démontage des connections des encodeurs de l’axe DEC.

Vous avez une petite plaque chromé avec deux vis cruciforme à démonter photos 1 et 2 

vous enlevez délicatement la connexion et vous la faite sortir par le trou rectangulaire  pour faire sortir le câble, photo  3

Étape 4

Démontage du frein de l’axe de déclinaison  « DEC ».

Il y à 3 vis BTR à démonter pour enlever le bloc qui permet le serrage de la barre de contrepoids photo 1 et 2 attention de ne pas les perdre.

Puis dévisser le bloc.

ensuite la molette de frein avec les trois pattes

attention il y à 1 rondelle en acier galvanisé ,le roulement ,puis une deuxième rondelle à démonter .images 4 et 5


Étape 5

Démontage de la tête DEC 

Après l’étape 4 il vous suffit de tirer avec DOUCEUR  le bloc pour retirer l’ensemble .

image 1 ,2 ,3 et 4

Ne faite pas attention à la clé BTR sur les photos ,elle servira par la suite pour démonter le bloc de l’axe DEC .

Étape 6

On dépose la roue dentée avec le joint en espèce de feutrine (pas de probléme spécifique )


Étape 7

Démontage des courroies de l’axe DEC

Vous avez 3 vis 6 pans à desserrer sans les démonter pour pouvoir donner du jeux à la courroie et permettre de l’enlever .

photos 4,5 et 6


Étape 8

Démontage du bloc VSF  « VIS SANS FIN »

Photo 1 : suivez les flèches ,vous avez 2 micro BTR qui permettent la translation du bloc  » faire bouger de l’avant ou l’arrière du bloc » pour permettre à la vis sans fin de toucher la roue dentée + ou –

Et permet par le fait l’entrainement de la tête de déclinaison « DEC »

desserrer les 2 vis .

Photo 2 : démonter les 4 vis 6 pans du bloque et la miracle enfin vous pouvez accéder à cette fameuse vis sans fin de l’axe DEC .

Sur la photo 3 ,vous pouvez voir 2 butées flèches 1 et 2  ,c’est sur ses butées que les micros vis que vous avez desserrés (photo 1)  viennent se bloquer .

Si vous desserrez la vis de la butée 1 et que vous resserrez la vis de la butée 2 ,cela aura pour effet de rapprocher la VSF de la roue dentée et va éliminer le jeux de l’axe de déclinaison  .

Mais attention il faut TOUJOURS, TOUJOURS, TOUJOURS garder du jeux ,sous peine de faire serrer le moteur et voir de ruiner la roue dentée …

à bonne entendeur salut comme disait l’autre 😉

Pour donner du jeux à la VSF ,faire l’inverse (c’est pas compliqué ….. ) 

Photo 4 ,vous pouvez sortir le roulement central ainsi que les bagues .


Étape 9

Démontage du frein de l’axe AD « ascension droite »

Entre les trous du bloc de frein Photo 3 vous avez des vis 6 pans ,il suffit de faire tourner le bloc pour les trouver .

Le desserrage de la contre bague en noir peux être difficile à démonter ..

vous pouvez envoyer un coup de WD-40 histoire de faciliter le démontage .

Vous allez trouver encore 1 rondelle en acier zingué ainsi qu’un roulement et une autre rondelles photo 5.

Ça va vous permettre de démonter le bloc complet ou repose la monture .

Étape 10

Voila nous sommes presque à la fin du tuto …..

pour le démontage du bloc de la VSF c’est quasiment la même chose que pour l’axe  de déclinaison.

Il faudra démonter les connectique des encodeurs il y en à une sous le bloc image 1 et 2 et 1 dans le bloc à coté de la VSF photo 3 ,démonter la courroie ,ainsi que les 4 grosses vis 6 pans sur le bloc ,ne pas oublier les 2petites vis 6 pans qui sert au réglage  du jeux de l’axe AD

Pour ma part ,je n’ai pas sorti les VSF de leurs cages vous pouvez le faire sans grande difficultés.

pour ce qui est des roulements interne de la monture ,ce n’est pas la même histoire ,et ne voulant pas abimer ces roulements,j’ai préféré les dégraisser en place puis les graisser sans les sortir .

pour enlever la graisse de l’essuie tout,bombe de dégraissant sec pour disque de freins fonctionne bien et une vieille brosse à dent, éviter de prendre celle de votre enfant c’est plus prudent 😉

pour le graissage utiliser de la graisse marine ou la graisse au lithium pour roulements …

Pas besoin d’en mettre des tonnes ,vous pouvez étaler la graisse avec une petite spatule et enlever le surplus avec de l’essuie tout .

Pour le remontage faite vous le tuto à l’envers ………


Dernière étape les réglages : courroies et VSF

pour le réglage des courroies ,il n’y à rien de bien compliqué .

Flèche 1 : Desserrer  les 3 vis 6 pans ,sans les démonter .

Flèche 2: Entre la roue dentée et le moteur faite levier avec un tournevis plat sur le carter de la VSF sans toucher la roue dentée bien sur pour repousser le moteur légèrement en arrière ce qui aura pour effet de tendre la courroie .

Photo 2 et 3

Pour la tension de la courroie ,allez y doucement ,vous devez pouvoir en la pincent entre deux doigts la descendre très légèrement.

Il ne faut pas quelle soit tendu comme un arc ou un « string » 😉

Le réglage se fera pareil pour les deux courroies . 



Réglage du jeux des VSF .

Nous y voila …..

c’est  plus compliqué que pour les courroies .

Il faut prendre le temps de bien faire ,je vous conseille de faire le réglages des carters qui tiennes les VSF lors du remontage de l’AZEQ6 ,pour avoir essayé sur place avec le newton dessus ,je le déconseille fortement .

Surtout pour remettre la roue dentée bien dans l’axe et caler le carter de la vsf le plus droit possible .

Le bloc AD comme le bloc DEC possède 2 petites vis 6 pans.

une en haut et une en dessous Photo 1 et 2 qui va permettre de mettre en contacte avec la roue dentée la vis sans fin « VSF ».

Il faut impérativement desserrer les 4 grosses vis 6 pans chromé pour permettre au bloc d’avancer ou de reculer ,ne jamais serrer les petites vis sans avoir desserrer les 4 grosse vis (vous risquez de foirer les micros vis)

Exemple sur le bloc DEC…

les 4 grosses vis 6 pans chromé sont desserrées , et vous avez serré le frein de l’axe DEC

Flèche 1 :  vous desserrez la micro vis avec la clé BTR

Flèche 2: vous serrez la micro vis 6 pans

ça va avoir pour effet de faire remonter le bloc flèche 3 et rapprocher la VSF de la roue dentée

Essayer de faire tourner la tête à la main pour vérifier qu’il y à un peu de jeux ,et resserrer les 4 grosses vis 6 pans chromé .

Quand vous faite tourner la tête de la monture avec la main ,frein serré vous devez avoir un jeux de l’ordre de 1 à 2 mm .

si ce n’est pas le cas et que la tête ne bouge pas ,c’est que vous avez trop serré ,et le risque de ne pas avoir de jeux c’est le serrage de la monture .

En revanche, trop de jeux n’est pas bon non plus 

Il va falloir plusieurs essais pour y arriver et avoir ce jeux de 1 à 2 mm dans la tête de la monture .


Pour l’axe AD ,le jeux se vérifie avec la barre de contre poids ,on serre le frein de l’axe AD et on essaye de bouger de droite à gauche la barre de contre poids pour vérifier qu’il y a  bien un jeux compris entre 1 et maxi 2mm.

C’est d’ailleurs pour cela que lorsque l’on fait l’équilibrage du télescope sur la monture on essaye de mettre ,au mieux le télescope en équilibre en positionnent les contre poids pour que le télescope reste à l’horizontal , avec une très légère déclinaison vers les contre poids « heavy east »  pour que la roue dentée reste toujours en contacte avec la VSF .

Il y à aussi d’autre problèmes qui peuvent arriver, c’est que le carter de la VSF ne soit pas calé correctement  lors du remontage et que la roue dentée ne soit pas bien dans l’axe . (j’ai eu ce probléme )  

Et la c’est le drame ……..ça coince


sur la photo si dessous ,on se rend compte du probléme pour avoir un bon réglage entre le bloc de la VSF ,et la roue dentée ,le fait que si la roue dentée n’est pas bien dans l’axe il y aura forcément un probléme .

Sur l’axe AD le jeux peut être un peu plus souple que sur l’axe DEC .

J’ai fait des essais en suivi avec PHD2 ,mon réglage n’est pas encore optimum,je vais réduire le jeux dans l’axe DEC .

vous aurez compris que chacun de vous devra faire des essais ,pour avoir le meilleur réglage possible ,et qu’il n’y à pas de solution miracle .

Le mot de la fin …

Une chose à ne pas oublier et que : « le mieux est le mortel ennemi du bien »

-Montesquieu-

Nicoastro© 2020 . Tous droits réservés.